Hôteliers, optimisez vos revenus en 5 étapes avec MHELPRO

Une des notions les plus difficiles de l’hôtellerie est de vendre ses chambres au bon prix, au bon moment au bon client ! C’est en tout cas ce que permet de faire le « yield management » ou appelé aussi « revenue management ».

Le yield management permet d’optimiser ses différents tarifs selon les canaux de distribution ou de vente. Afin de pouvoir améliorer les recettes, il faut garder un oeil sur les grilles tarifaires en fonction de l’évolution de la demande.

1 – Proposer des prix attractifs

Le site internet d’un établissement est sa meilleure vitrine, mais même bien référencé sur les moteurs de recherche, cela ne suffit pas toujours pour transformer en action d’achat. On peut alors s’aligner au niveau des tarifs proposés par les OTAs * mais optez de préférence pour un service additionnel proposé uniquement à la vente sur votre site web, comme une coupe de champagne, ou un massage dans votre spa… Cela aura pour effet immédiat d’apporter une satisfaction supplémentaire et d’assurer la fidélité de vos client sur ce canal.

2 – Mettre en place une politique dynamique de vos tarifs

Il est vital d’ajuster en permanence ses tarifs en fonction de facteurs extérieurs : les manifestation importantes dans votre ville, les prix pratiqués par vos concurrents, la météo… Il ne faut pas non plus oublier de regarder vos historiques sur les exercices précédents, cela pourra vous aider à avoir une vision claire sur le niveau de réservation estimé et l’intégrer dans votre système de gestion.

3 – Evitez de brader vos chambres

Un ajustement de vos tarifs doit se faire de manière progressive, à la hausse comme à la baisse. Il faut prendre exemple sur les compagnies aériennes qui excellent dans ce domaine selon le nombre de sièges disponibles pour le prochain vol. N’attendez donc pas la dernière minute pour casser vos prix, cela pourra avoir un effet négatif au niveau de votre clientèle, vu les différents outils de comparaison qui existent aujourd’hui. Allez-y en douceur…

4 – Les transports comptent aussi !

Une réservation de chambre correspond avant tout à un séjour, le plus souvent celui-ci intègre un déplacement (auto, train ou avion) qui sera bien évidemment inclus par vos client dans leur budget « escapade ». Il est donc important de suivre l’évolution des tarifs pratiqués par la SNCF ou les compagnies aériennes sur votre ville, cela vous donnera une indication de la fréquentation attendue et vous permettra d’adapter votre offre pour rester compétitif et capter de nouveaux clients.

5 – Si besoin, fermez les OTAs

Utilisez les OTAs, nous le savons tous est quasi inévitable, mais surtout plus ou moins important dans vos recettes selon les niveaux de commissions pratiqués (entre 8 et 20% en général). Si vous avez un taux d’occupation important réalisé en direct (votre site web, vos commerciaux, vos réseaux sociaux, clientèle fidèle), n’hésitez pas à fermer provisoirement un ou plusieurs OTAs. Libre à vous de réouvrir ces canaux lorsque vous peinez à remplir votre hôtel sur la basse saison, mais attention, là aussi il vaut mieux anticiper.

Notre expert Eric Lanciaux de chez MHELPRO saura vous assister pour mettre un place un yield management efficace afin d’optimiser vos ventes et d’augmenter directement votre chiffre d’affaires, contactez-le sans plus attendre.

*OTA : Online Travel Agency (ex: booking, expédia, trip advisor,…)